C’est sur les conseils de plusieurs entrepreneurs que je me suis penché à mon tour sur ce classique de la littérature financière.

Ecrit en 1926 par George Samuel Clason, « L’homme le plus riche de Babylone  » est une oeuvre majeure du début du XX siècle.

Je vais tenter à mon tour de vous résumer le livre et les principes d’intelligence financière. Je vous ai résumé les chapitres qui m’ont paru les plus instructifs et je vous laisserai le soin si vous le désirez de lire l’entièreté de ce livre.

La narration se situe dans la ville de Babylone qui est l’un des berceaux, si ce n’est le berceau, des principes de base de la finance.
Encore reconnu de nos jours et appliqué partout dans le monde.

Pour vous procurer le livre : https://amzn.to/2BSRAV1

1er chapitre

Deux amis Bansir et Kobbi  se rendent compte qu’ils passent leur vie à travailler. Ils sont experts chacun dans leurs domaine, le premier construit des chars le second est un joueur de lyre. Pour autant ni l’un, ni l’autre ne connait la fortune.

Ils veulent chacun posséder des terres et du bétail et sont prêts tous deux à travailler dur pour cela.

Les deux amis décident d’alors de demander conseil à l’homme le plus riche de Babylone leur ami Arkad.

 

Bansir et Kobbi interrogent Arkad sur l’origine de sa richesse.

Issu du même milieu social, ils ont étudié avec le même maître, ont joué aux mêmes jeux mais ne se retrouvent aujourd’hui pas dans la même situation.

Arkad leur explique que depuis son plus jeune âge il veut sa part de bonnes choses de la vie

Dans la mesure où il est issu d’une famille nombreuse et modeste, il ne pouvait compter sur un coup de pouce familiale afin d’atteindre la vie escomptée.

Ce qu’il désirait il devait l’obtenir avec du temps et de l’étude

 

 

Un jour Arkad négocie avec un vieil homme riche, un travail de nuit en échange de précieux conseils pour devenir riche.

 

Le vieil homme lui explique alors les règles de base pour devenir riche.


Pour cela il faut mettre de côté au minimum un dixième de ce qu’il gagne par mois. Par la suite chaque pièce d’or épargnés travaillera donc comme un esclave.

C’est ainsi  qu’une pièce en engendrant une autre, la petite épargne du début se transformera un jour en richesse.

Selon le vieil homme, il faut d’abord apprendre à vivre avec moins que ce que l’on peut gagner.
Puis il faut demander aux gens experts dans leur domaine leurs conseils.
Enfin apprendre à faire travailler l’argent pour soit.

Cependant, il ne faut pas non plus se restreindre de trop car nous sommes sur terre pour une durée limitée et il faut également jouir de ce que la vie nous réserve.

La conclusion de cette première partie une partie est que ce que vous gagnez vous revient de droit, conservez le avant de le dépenser.

 

2eme chapitre 

Après plusieurs années de prospérité et de développement de la ville Babylone se retrouve à sec.
Le roi se demande alors où est allé tout l’or ?

Son conseiller lui avoue alors que l’argent et aller dans les poches des hommes les plus riches. Le roi convoque alors Arkad, l’homme le plus riche de Babylone, afin de lui demander comment il est devenu aussi riche.

 

Arkad propose au roi de constituer une classe de 100 hommes où il leur apprendra les 7 moyens de faire fructifier une bourse vide.

En voici les 7 leçons :

1/ Épargner 1/10 de ses revenus

« Pour 10 pièces que vous récoltez n’en dépenser jamais que neuf. Autrement dit épargnez dès la réception de votre salaire un dixième de celui-ci. Et vivez avec le reste. Vous verrez que comme par magie vous ne dépend serait pas plus que les neuf dixièmes qu’il vous reste »

 

2/ Contrôler ses dépenses

Quels que soient les revenus, les dépenses dit obligatoire augmentent toujours en proportion à moins que l’on apprenne à dire non.
Il faut choisir les dépenses obligatoires et celles qui sont possibles à l’intérieur des neuf dixième de vos revenus
Pour ce qui est du reste il faut le ranger dans la catégorie des désirs qui peuvent demeurer insatisfait sans regret.
Établir un budget permet d’aider la fortune à grossir en allant à l’essentiel et en réduisant les désirs inutiles.

 

3/ Faire fructifier son or

Arkad raconte alors qu’il a bâti sa richesse  en se construisant un revenu qui continue de rapporter peu importe l’endroit où l’on se situe.
Ainsi mettre chaque pièce au travail pour qu’elle puisse se reproduire et qui continuera constamment à alimenter votre fortune.
Il faut investir son argent rapportera ensuite les intérêts de manière automatique.

 

4/ Protéger vos trésors contre la perte

Le premier principe de l’investissement consiste à assurer la sécurité de votre capital.
Il faut  s’assurer des dangers que peut représenter l’investissement avant de le faire, pour ainsi se prémunir d’une perte.
Il faut demander conseil aux personnes qui ont de l’expérience pour manipuler l’argent.
Ces conseils précieux sont souvent aussi riche que la somme investi.
Le capital doit être investi en sécurité et pouvoir être demandé à n’importe quel moment tout en recevant des intérêts intéressants.

 

5/ Faire de votre propriété en investissement rentable

Arkad explique que les prêteurs d’argent se remplissent de joie voir des hommes emprunter pour loger leur famille.
Il explique que quelques années suffiront à rembourser ce prêt et qu’ils verront pas la différence entre ce remboursement et le loyer qu’il verse actuellement.
Par contre que la finalité sera la possession de sa propre maison.
A l’issue de cela le coût de la vie sera réduit car une partie de son argent sera ainsi disponible.

 

6/ Assurez-vous un revenu pour l’avenir.

Ce 6eme précepte explique que le jour où l’on sera vieux où on ne pourra plus travailler pour subvenir à ses besoins.
Arkad conseil de faire dans des maisons ou des terres afin un jour de percevoir des loyers ou bien de faire une revente qui rapportera de l’argent..

De la même façon faire de petits paiements réguliers pour un placement permettra dans de nombreuses années de récolter une grosse somme d’argent.

Les préceptes d’une assurance vie lors de ce chapitre sont évoqués.

 

7/ Augmenter votre habileté à acquérir des bien.

« Le désir doit précéder l’accomplissement. Vos désirs doivent-être forts et établis. »

Il faut y aller étape par étape,  commencer par acquérir de petites sommes d’argent puis lorsque vous avez compris comment ça marche … augmenter ainsi et trouver des moyens semblables pour acquérir davantage d’argent.
De la même façon acquérir des compétences permet de gagner davantage d’argent.
Une personne qui cherche qu’à apprendre plus dans son métier sera davantage récompensé.

Le septième et dernier moyen de faire fortune consiste à entretenir et développer ses facultés intellectuelles. Etudier pour devenir plus  instruit.

 

3eme chapitre

La chance n’arrive pas par hasard. Et quand elle arrive il ne faut pas la laisser passer.

On nous rappelle qu’il faut investir dès le plus jeune âge 10% de son revenu minimum et qu’il faut saisir chance quand elle se présente à nous. 

« L’occasion n’attend personne.  Aujourd’hui elle est ici, bientôt elle ce sera t’envoler. Donc n’attends pas. »

La chance n’attend pas les gens lents.

Un homme qui ne réagit pas lorsque l’occasion se présente à lui procrastinateur.
« Aucun homme ne peut parvenir à pleine mesure de succès tant qu’il n’a pas complètement étouffé l’esprit de procrastination qu’il habite »

 

Conclusion  » les hommes d’action sont favorisés par la déesse chance »

 

4e chapitre : les 5 lois de l’or

  •  » L’or vient volontiers, en quantité toujours plus importante, à l’homme qui met de côté non moins du 10eme de ses gains pour créer un bien en prévision de son avenir et celui de sa famille ».
  •  » L’or travaille avec diligence et rentabilité pour le sage possesseur qui lui trouve une utilisation profitable se multipliant même comme les troupeaux dans les champs »
  • « L’or demeure sous la protection du possesseur prudent qu’il investi selon les conseils des hommes sages »
  • « L’or échappe à l’homme qui investit sans but dans les entreprises avec lesquelles il n’est pas familier ou qui ne sont pas approuvé par ceux qui connaissent la façon d’utiliser l’or »
  • « L’or fuit l’homme qui le forcerait à rapporter d’impossible bien, ou qui suivrait le conseil séduisant des fraudeurs ou des trompeurs ou qui se fierait à sa propre inexpérience et à ses désirs romantiques d’investissement »

 

Chapitre 5 :  le prêteur d’or de Babylone

Rodan le fabricant de lances de Babylone se voir récompensé d’un trésor de 50 pièces d’or suite à un travail effectué pour le roi.
Celui-ci va alors voir le prêteur d’or de Babylone afin de lui demander conseil sur la façon dont gérer son argent.
Le prêteur d’or explique alors à Rodon les différentes catégories d’emprunteur.

Il y a pour commencer ceux qui ont la capacité de gagner de l’argent et en qui on peut avoir confiance.

Ceux qui  en contrepartie de l’emprunt laissent une garantie équivalente au minimum au montant de l’emprunt.

Et enfin ceux qui ne possède rien et en qui on ne peut pas avoir confiance.

Le Marchand compare une dette non remboursée a un trou profond dans lequel on peut très vite descendre et au fond duquel on peut se débattre pendant très très longtemps.

Il faut prêter son argent avec parcimonie envers des gens de confiance, qui ont un  projet d’entreprise sérieux et qui en maîtrisent les tenants et les aboutissants.

Le maître mot de ce chapitre est :  un peu de prudence vaut mieux qu’un grand regret.

 

Chapitre 6 : les murs de Babylone

La métaphore de ce chapitre parle du siège de Babylone. La ville résiste à l’assaut d’une armée durant près de 5 semaines

La ville résiste et sort vainqueur grâce notamment aux murs d’enceintes gigantesques et solides.

Cette comparaison nous montre que nous ne pouvons pas nous permettre de vivre sans être protégé de façon appropriée.


En résumé, il faut des reins solides en cas de coup dur. Et donc posséder une trésorerie suffisante pour subsister si le besoin s’en fait ressentir.

 

Chapitre 7 et 8 : le marchand de chameau / les tablettes d’argiles

Ce chapitre aborde le thème de la reconnaissance de dette.

Les dettes sont des ennemis et les hommes à qui nous empruntons de l’argent sont des amis car ils nous ont fait confiance et ont cru en nous.

Il faut toujours rembourser les gens à qui nous avons emprunter de l’argent. Même si cela est compliqué même si parfois cela semble impossible.

Pour rembourser ses dettes il faut utiliser une technique très simple, il faut utiliser les 7/10 eme de ses revenus pour vivre de manière simple. Et utiliser 2/10eme  pour rembourser les dates que l’on a contracté auparavant. Enfin toujours placer les 1 dixième de côté

Lorsque on est déterminé on trouve le moyen de ses ambitions.

Il ne faut pas que les dépenses courantes dépasse 70% du revenu.

 

 

 

J’espère que vous avez appris des choses intéressantes, et que cela vous donnera envie de lire ce livre.

L’intelligence financière est faite de bons sens.
Cependant la plupart des personnes ignorent  comment fonctionne réellement l’argent et ces derniers passent leurs vie à courir après.

 Pour vous procurer le livre : https://amzn.to/2BSRAV1

 

Bonne lecture 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply